J’ai eu le privilège de vivre dans les derniers jours mon baptême de SXSW à Austin, TX. Un festival de musique, film et technologie rassemblant, pendant deux semaines, plus de 400 000 professionnels de ces divers domaines afin de s’abreuver, échanger et rêver au monde de demain… le tout dans une ville de près de 900 000 habitants. Imaginez un événement qui rassemblerait l’équivalent du Festival d’été de Québec, jumelé de C2MTL et du TIFF en même temps dans une ville similaire à Ottawa.

Comme le dit NBCNews, c’est le lieu par excellence pour ceux et celles qui veulent penser en dehors du cadre et redéfinir les façons de faire, peu importe leur domaine. De son côté, DailyMotion qualifie l’événement de « boule de cristal pour la pop culture ».

De mon côté, je résumerais ma première expérience par ce mot : folie. La folie d’une ville reconnue pour être « weird », la folie d’une quantité démesurée de conférences, d’événements et de partys auxquels participer…. Et surtout, la folie de tant d’idées qui affluent en même temps au fil des rencontres.

En tant que stratège en marque et passionné d’expérience, je ne pouvais être mieux servi. Des expériences de marque, il y en a des tonnes à SXSW. J’ai tenté d’en visiter le plus possible pendant mon séjour. Vous pouvez consulter quelques-uns de mes coups de cœur sur Infopresse ici!

Dans le cadre de ce blogue, j’avais envie de vous partager les trois éléments qui m’ont semblé être communs à toutes les expériences de marque vécues sur place.

Authenticité
Authenticité comme dans transparence, valeurs, humanité. Cette notion était littéralement partout à SXSW cette année. Tous les conférenciers en parlaient. Mais plus concrètement, les marques qui étaient présentes sur place en activation l’incarnait.

Du côté de la Google Fun House par exemple, chaque pièce était animée par un humain (oui, oui, un vrai) qui nous faisait découvrir l’assistant personnel de la marque. Cela était rafraichissant quand on considère que dans plusieurs installations, seuls des panneaux ou des écrans interagissaient avec nous.  Et lorsque l’assistant personnel ne répondait pas au fameux « Hey, Google… », pas de panique. Le personnel de Google expliquait candidement que la technologie est toujours en développement. Pas de cachette. Pas de « fake ».

Plusieurs marques assumaient également leurs prises de position…. Même dans un climat politique tendu chez nos voisins du Sud. Entre autres, des conférences politiques du côté de Dell ou même des échanges sur l’avenir de l’agriculture chez Land O’ Lakes.

Ludique
On le sait, dans le fond, nous sommes tous de grands enfants. Les marques l’ont bien compris… Chaque expérience de marque, peu importe laquelle, visait à nous faire jouer avec la marque, son expérience, ses produits…

Sony converti, chaque année, un hangar désaffecté en un WOW Studio… une véritable salle de jeux pour grands. Maintenant un classique de SXSW, cette expérience de marque est remarquable car, tous, geeks et moins geeks, interagissent avec la technologie de demain, prennent des photos et les partagent à leurs réseaux. AirHockey en réalité augmentée, soccer en VR, captation de mouvements sans capteurs pour devenir le héros d’un mini-film, modélisation 3D de son visage, etc, etc, etc.

Bose proposait l’expérience « Hear what you see ». Un parcours dans un parc avec ses nouvelles lunettes qui ajustent l’expérience auditive au mood de la personne qui les porte, selon où elle se trouve.

Mercedes-Benz nous invitait à jouer aux poches dans un coffre de voiture, nager dans une piscine de boules, se balancer au soleil, jouer au bloc de construction…

Pinterest et Twitter avait également chacune une installation de type bar sur une des rues les plus animées de la ville… et même dans ces lieux, le ludique était à l’honneur. Ping pong en plein air, environnement et accessoires ludiques, etc.

Partenariats
Les partenaires, on le sait, c’est essentiel pour tout événement. SXSW était commandité par plusieurs grands noms très présents sur place dont Bud Light, Capital One et Mercedes-Benz… Mais ce n’est pas de ceux-là dont je veux vous parler.

Plutôt des marques qui invitent d’autres marques à se joindre à elles, dans leurs installations expérientielles, pour bonifier l’expérience des participants.

Le meilleur exemple était « Mashable House » : une véritable installation à party. En plus des nombreux bars à l’intérieur, les partenaires présents contribuaient à l’animation via diverses stations dont, entre autres, Wendy’s qui présentait de la réalité virtuelle immersive, Hot Wheels qui animait une compétition de voitures de courses miniatures et La Quinta qui offrait une zone repos.

La bonne nouvelle en terminant : ces expériences de marque vécues à SXSW m’ont confirmé que nous n’avons rien à envier, au Québec, aux façons de faire d’ailleurs en termes d’événementiel. Nous avons d’excellents joueurs en production, coordination et création d’événements et d’expérience. Je tenais à le souligner.

 

Par : GUILLAUME MATHIEU